Master de pathologie humaine
Facebook
Accueil » Master 2e année » Oncologie » Les débouchés

Les débouchés

Ce Master a pour but l’insertion professionnelle des disciplines médicales, pharmaceutiques et scientifique tant sur le plan de l’enseignement supérieur et de la recherche que dans le monde hospitalier et industriel.

Sur le plan de l’enseignement supérieur : les disciplines CNU concernées sont :

En médecine :

  • Principalement les sous-sections Oncologie, Hématologie, Génétique, Immunologie (sections n° 47)
  • Les sections Pharmacologie (section n° 48)
  • Thérapeutique (section n° 48)
  • Biologie moléculaire (section n° 44-01)| |En Pharmacie :
  • Sciences du Médicament (40ème section),
  • Sciences Physico-chimiques Pharmaceutiques (39ème section),
  • Sciences Biologiques Pharmaceutiques (41ème section).

En sciences :

  • Biochimie – Biologie Moléculaire (64ème section),
  • Biologie Cellulaire (65ème section).

Dans les établissements publics de recherche : intégration dans les laboratoires de l’INSERM et du CNRS impliqués dans les domaines fondamentaux liés à l’Oncologie.

L’’insertion dans l’industrie pharmaceutique et les start-up est un débouché important des doctorants bien formés en biologie et sensibilisés par le Master aux enjeux et contraintes de la thérapeutique, donc à des formes de diffusion à grande échelle de modèles biologiques ou précliniques d’intervention thérapeutique.

L’insertion dans le monde hospitalier des étudiants de cette filière devrait être compétitive tant pour la réalisation de carrières de praticiens hospitaliers, médecins ou pharmaciens, que de scientifiques biologistes du fait de l’importance croissante et stratégique de l’ingénierie biologique thérapeutique dans les Hôpitaux, les Centres de Lutte Contre le Cancer et les Etablissements Français du Sang. L’obtention d’un Master et d’une Thèse est un pré-requis fréquent au recrutement ou à la promotion.