Master de pathologie humaine
Facebook
Accueil » Master Pro » Spécialité Conseil en génétique et médecine prédictive » Les objectifs de la spécialité

Les objectifs de la spécialité

Il s’agit d’une spécialité récente, s’appuyant en partie sur les acquis et les enseignements dispensés dans le cadre du DU / CEU d’Oncogénétique et pathologies génétiques de l’adulte.

La spécialité professionalisante "Conseil en génétique et médecine prédictive" fait partie de la mention de master « Pathologie Humaine » avec cinq autres spécialités quatre de recherche (« Génomique et Santé, Maladies Transmissibles et Pathologies Tropicales, Oncologie : Pharmacologie et Thérapeutique, Environnement et Santé ») et un autre parcours professionnel (Société Environnement et Enjeux Sanitaires : SENS) Il s’agit d’une spécialité récente (s’appuyant en partie sur les acquis et les enseignements dispensés dans le cadre du DU / CEU d’Oncogénétique et pathologies génétiques de l’adulte), en lien avec la profession de conseiller en génétique crée dans le cadre de la Loi de santé Publique (Article L1132-1 de la Loi de santé publique : 2004-806 du 09/08/04 ; Décret 2007-1429 paru le 05/10/07 ; Arrêté 0091,49 du JO du 17/04/08).

Les objectifs de cet enseignement sont :

  • Former des conseillers en génétique (Arrêté 0091,49 du JO du 17/04/08). Il s’agit de professionnels ayant un exercice salarié au sein d’une équipe pluridisciplinaire et travaillant en binôme avec un médecin généticien dans les domaines de la génétique et de la médecine prédictive (conseil génétique, évaluation et gestion du risque, réalisation d’arbres généalogiques, contact et information des familles, intégration des dimensions sociales, psychologiques, culturelles, légales et éthiques, introduction d’options de recherche…) Les domaines d’applications sont variés (hérédité mendélienne et multifactorielle, diagnostic prénatal, oncogénétique, neurogénétique, pédiatrie, cardiovasculaire, endocrinologie, nutrition et troubles du métabolisme…).
  • Dispenser une formation de haut niveau à la fois sur le plan scientifique et médical à des professionnels de santé non généticiens amenés à prendre en charge des pathologies à composante héréditaire et/ou multifactorielle
  • Favoriser le développement de programmes de recherche et d’actions en santé dans des domaines transversaux alliant santé publique et biologie moderne avec une vocation finalisée en santé. Dans cette optique la poursuite en thèse est encouragée en lien avec l’école doctorale EDSVS (ED 62).

Seront enseignés les aspects méthodologiques de la génétique et de la médecine prédictive (génétique formelle et des populations, bases moléculaires des pathologies, hérédité mendélienne et polyfactorielle, cytogénétique, tests génétiques, relations soignant-personne, impacts psychologiques, éthique et aspects légaux) et leurs domaines d’application (diagnostic prénatal, oncogénétique et cancérologie, neurogénétique, maladies cardiovasculaires et de l’hémostase, endocrinologie, diabète, maladies métaboliques ….). La spécialité « Conseil en génétique et médecine prédictive » partage des enseignements avec plusieurs spécialités de la mention pathologie humaine et en particulier « Génomique et santé », « Oncologie : Pharmacologie et Thérapeutique » « et « Société Environnement et Enjeux Sanitaires ».

Il s’agit d’une spécialité à vocation nationale, ainsi plusieurs dispositions sont prévues :

  • Mutualisation d’enseignement avec choix de modules possibles dans d’autres universités (national et UE), en fonction des équivalences après validation par le comité de pilotage pédagogique.
  • Terrains de stages nationaux (UE en fonction des demandes).