Master de pathologie humaine
Facebook
Accueil » Master 2e année » Nutrition et physiopathologie vasculaire » Modalités de validation

Modalités de validation

L’acquisition de 5 UE est requise pour acquérir la partie théorique du M2. La période de stage temps-plein d’une année universitaire et le mémoire de fin d’année constituent la deuxième partie nécessaire à la validation définitive. La réalisation en deux ans de ces deux parties est possible mais, même dans ce cas, la partie pratique exige un temps-plein.

Le cursus des étudiants « scientifiques » comportera deux UE obligatoires communes et 3 UE choisies parmi celles de la spécialité « Nutrition, Régulations métaboliques et physiopathologie vasculaire ».

Pour les médecins, pharmaciens, dentistes, il conviendra de choisir 3 UE, parmi les UE de la spécialité « Nutrition, Régulations métaboliques et physiopathologie vasculaire » et l’UE obligatoire pour les scientifiques "Réponse de l’hôte" ainsi que l’UE obligatoire "Génomique".

Les enseignements théoriques sont groupés en novembre-décembre. Chaque UE dure une semaine.

Les différentes UE de la spécialité sont :

  • UE Nut-1 de spécialité : « Bases moléculaires, expérimentales et comportementales des maladies métaboliques à risque vasculaire » Responsables : Pr A. Dutour-Meyer. (lieu CHU Timone)
  • UE Nut-2 de spécialité : « Mécanismes moléculaires et cellulaires de la thrombose appliqués aux maladies métaboliques et nutritionnelles » Responsable : M.C. Alesssi. (lieu Faculté de Médecine Timone)
  • UE Nut-3 de spécialité : « Physiopathologie vasculaire, aspects cellulaires, moléculaires et pharmacologiques » Responsable : F. Dignat-George. (lieu Faculté de Pharmacie Timone)
  • UE Nut-4 de spécialité : « Biodisponibilité et métabolisme des nutriments – Conséquences physiopathologiques » Responsable : M.J. Amiot-Carlin. (lieu Faculté de Médecine Timone)

L’assistance aux enseignements des modules est obligatoire sauf en cas d’exceptionnel de force majeure dûment justifié.

Les modules de spécialités seront sanctionnés par un contrôle des connaissances réalisé à l’issue du module. Tous les moyens de docimologie sont envisageables mais le résumé et l’analyse d’un article scientifique anglophone sont privilégiés. Du temps de formation est réservé au sein de chaque module pour la lecture d’articles.