Master de pathologie humaine
Facebook
Accueil » Master 2e année » Ethique, science, santé et société » Objectifs de la spécialité

Objectifs de la spécialité

La formation Master « Ethique, Science, Santé, Société » s’inscrit dans une dynamique d’ouverture de la médecine aux sciences humaines. Si les valeurs morales et les règles de la déontologie sont relativement stables à travers le temps, l’éthique est une réflexion en mouvement dont les questions évoluent en fonction des progrès techniques médicaux et scientifiques.

La dimension multidisciplinaire de la mention « Pathologie Humaine » justifie l’intégration de la spécialité Ethique. La recherche biomédicale, notamment, ne peut faire l’économie de la réflexion sur les principes universels de l’éthique tels que le respect de l’autonomie, le principe de bienfaisance, le devoir de non malfaisance, le souci de l’équité.

  • Comment articuler ou hiérarchiser ces quatre valeurs fondamentales quand il semble difficile de les mettre en œuvre simultanément ?
  • Peut-on prendre des risques lors d’une investigation clinique dès lors que l’enjeu collectif est l’amélioration de la santé des cohortes futures de patients ?
  • Comment éviter de traiter le patient tel un cobaye expérimental ?

Aux questions soulevées par le consentement des personnes qui se prêtent à des essais cliniques, s’ajoutent celles de l’annonce des mauvaises nouvelles, que ce soit en génétique, en cancérologie ou en d’autres spécialités médicales.

La filière doctorale d’ « Ethique, Sciences, Santé, Société » appartient à l’Ecole Doctorale des sciences de la vie et de la santé de Marseille (ED 62). L’association avec les spécialités de la mention crée des passerelles entre Ethique et Biologie qui vont irriguer le M1 et surtout le M2.