Les adeptes du CBD ne cessent d’augmenter de façon exponentielle. Cette molécule de chanvre est dépourvue de l’effet psychotrope du THC d’où l’intérêt des recherches scientifiques à son égard. Il se décline sous différentes formes dont l’huile de CBD. Celle-ci se consomme de différentes manières (à découvrir au fil de la lecture) selon les effets recherchés.

Prendre l’huile de CBD directement dans la bouche

Il s’agit de la méthode de prise conventionnelle pouvant se faire de différentes manières :

En mode sublingual

Pour un effet rapide et une efficacité maximale, placez quelques gouttes d’huile au CBD sous votre langue et avalez-les au bout de 10 secondes. Buvez ensuite de l’eau ou mâchez un chewing-gum pour dissiper son goût désagréable ou son amertume.

En gouttes dans vos recettes

Si la première méthode n’est pas à votre goût, ajoutez les gouttes d’huile à vos petits plats. Vous pouvez l’incorporer dans vos recettes, quelles qu’elles soient, en adaptant la dose selon l’effet souhaité.

En infusion

Si la préparation de repas vous paraît longue, infusez votre huile de CBD dans le thé, la tisane, le yaourt, entre autres. Par rapport à la méthode sublinguale, son absorption s’avère lente.

En capsules

Pour une consommation sans prise de tête que ce soit en matière de goût ou de dosage, optez pour l’huile de CBD sous forme de capsules. En plus, cette méthode garantit un effet rapide et sûr.

Consommation d’huile de CBD par inhalation

Pour les personnes en plein sevrage tabagique, l’huile de CBD se présente comme un substitut de la nicotine. Dans ce cas, il se prend par voie respiratoire et par les cellules moyennant le vapotage. Cette méthode consiste à inhaler la vapeur produite par la cigarette électronique préalablement remplie d’e-liquide ou de cristaux de CBD. Son avantage réside dans la transmission rapide des principes actifs dans l’organisme. Chez les fumeurs, elle permet de réduire petit à petit le taux de nicotine qu’il consomme jusqu’à l’arrêt total. Par ailleurs, le vapotage élimine les substances nocives ingurgitées au détriment du fumage à la manière de la cigarette classique. Toutefois, ce mode de consommation n’est pas adapté aux non-fumeurs. Ses possibles effets négatifs sur les poumons sur le long terme ne sont pas non plus à écarter.

Les utilisations locales de l’huile de CBD

Pour soulager les douleurs et fatigues musculaires, l’huile de CBD s’utilise localement dans le cadre d’un massage. Cette méthode convient pour plusieurs affections telles que l’arthrose, la fybriomalgie ou encore l’arthrite. Vous pouvez aussi tirer profit des bienfaits du CBD pour traiter les problèmes cutanés. Dans ce cas, l’huile au CBD se mélange avec vos produits cosmétiques et s’applique directement sur la peau. Par ailleurs, ce produit intervient dans vos soins de cheveux, en ajoutant quelques gouttes dans vos shampoings et masques. Dans le cadre du traitement des aphtes et cloques ainsi que le renforcement de l’émail dentaire et des gencives, l’huile de CBD se dilue en bain de bouche. Pour finir avec les applications locales, elle s’emploie pour les yeux fatigués et irrités. 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *